Comment faire un lanceur de volant de badminton – Projet Q

Comment faire un lanceur de volant de badminton – Projet Q
temps de lecture estimé : 3 minutes

Quand tu aimes le badminton et créer des objets, il y a bien un moment où tu te dis, « Et si je faisais un lanceur de volant !? » C’est mon cas ! et du coup, j’ai commencé les recherches sur Internet. Mais on trouve de tout et de rien. Donc il va falloir que je me creuse la tête et que je fasse des tests. Dans ce billet et les suivants, je vais te partager mes réflexions et de mes avancements.

Présentation du projet de lanceur de volant de badminton

dessin d'un volant de badminton

Je ne suis pas ingénieur et je vais donc certainement avoir un résultat différent de ce que je souhaite avoir.
Le but du lanceur sera de permettre de s’entraîner seul avec des routines plus ou moins complexes. Donc il faut que le lanceur puisse envoyer des volants à différents endroits. Cette capacité devra être possible sans déplacer l’objet.
Mais il faut aussi pouvoir le déplacer pour le ranger, par exemple.

Voici un résumé des fonctions de bases que j’ai décidé :

  • Mobile
  • Autonome (usage d’une batterie)
  • Envoi de volants en fonction d’une programmation.
  • Programmable
  • Envoi de volants en plume ou plastique
  • Reproductible

Il est possible que ces fonctions évoluent au cours du temps car je me lance un peu au hasard dans ce projet. Si tu en vois d’autres, mets les en commentaire et je ferais une mise à jour de l’article.

Méthodologie

Je ne suis pas ingénieur, mais je suis marketeur de formation et chef de projet de métier. Du coup, je vais suivre un plan de type MVP. Le but est d’obtenir un premier produit avec les fonctionnalités de base qui pourra évoluer au fur et à mesure du temps disponible, du budget et des capacités.

Je ne vais pas réinventer la roue. Donc je vais avant tout faire des recherches sur le net pour trouver des projets similaire. Puis je vais faire des tests pour qualifier les résultats. Mon plus gros problème va être d’évaluer les spec techniques des composants. Si je partage tout ça, c’est aussi pour te permettre de ne pas avoir à faire autant de recherche ou pour me notifier ce que tu sais déjà.

Pour les tests, je vais rester sur des volants en plastiques qui s’abîment moins vite.

Ce que je sais déjà

J’ai prévu un système de propulsion avec des moteurs en courant continu qui vont faire tourner un disque. Les moteurs vont tourner en sens contraires et les disques seront espacés d’environ 6 cm.
Ce que je dois encore déterminer, c’est quel moteur (puissance / couple / vitesse de rotation) je dois choisir. Cette partie est complexe pour moi car j’ai peu de notion en la matière.

En fonction de ça, je pourrai avancer sur le reste. Il va être difficile d’avancer sans cette information. Je ne vais pas pouvoir acheter beaucoup de moteur car c’est relativement cher. Donc, j’aurais le droit à deux essais. pas plus. Je ne veux pas non plus acheter quelque chose de trop puissant car il y aura un risque à l’utilisation. Ensuite, il faut encore que je détermine si ce sera une transmission directe ou par entrainement. Les effets sur la rotation risquent d’être différents. Puis il va falloir que je détermine le design pour les rotations du système.

Baspberry Pi, moteur courant continu et servomoteur

L’envoi à gauche/droite et haut/bas se fera par deux méthodes pour ajuster les volants.
La rotation première concerne l’usage de servomoteurs sur un axe de 180° maximum pour le réglage à l’horizontale et de 45° pour la verticale.
Ensuite, je jouerai sur la vitesse de rotation des disques lanceurs pour affiner la profondeur d’envoi et l’angle horizontal.
La gestion de ces fonctions se fera certainement avec une carte de type Raspberry, Orange, Chip ou Banana. Le choix est encore en cours.

Comme tu le vois, il y a beaucoup de choses à faire et je n’en suis qu’à la phase d’étude. Si je ne veux pas me lancer dans des gros frais, il va falloir que j’y aille à tâtons. Ah, j’oubliais. C’est le projet Q. Juste parce que je voulais le nommer et que j’aime les James Bond…

Cet article a 1 commentaire

  1. J’avais exactement là même idée. Cherche shuttlecock launcher sur Google, tu auras plus de résultats

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu