Otaku 2019

Otaku 2019
temps de lecture estimé : 2 minutes

Le terme Otaku est un terme relativement récent. Il n’a pas la même symbolique entre le Japon et les pays « d’occident ». Assez péjoratif au Japon, les otakus ont évolué depuis l’apparition du terme. Mais en France, par exemple, ils ne sont pas marginalisés, bien au contraire. Je te propose de

Les origines

Comme le terme revient, je me suis renseigné sur le terme. Il s’agit d’une invention d’Akio Nakamori. Le japonnais est une langue qui m’est encore étrange. Mais si j’ai bien compris, au début, Otaku signifie chez-soi ou la maison. Je te passe l’utilisation des kanas pour représenter ces mots dans leur langue d’origine. C’est un terme poli. Mais ce mot a été dévié de son sens et réécrit avec une autre forme pour désigner une personne qui reste chez elle pour assouvir une passion, souvent de manière monomaniaque. C’est un terme qui a pris une tournure très péjorative avec le temps.
Le terme désigne donc un inadapté social qui se réunit occasionnellement avec d’autres personnes pour partager sur cette passion : manga, jeux vidéos, adoration d’une personne, entretien de son intérieur (excessif)…

otaku, un pariat ?

L’otaku, un geek comme un autre ?

Les personnes qualifiées d’otaku sont souvent des personnes fans de culture japonaise qui lisent des mangas, qui joue à des jeux vidéos… Ce n’est pas strictement un geek. Du moins, s’en est plutôt une ramification.
Un Otaku n’est pas forcément reconnaissable à des critères physiques particuliers. Ils ne sont pas gros et moches avec des boutons partout, des cheveux gras et des lunettes. Il n’est pas un pariât comme au japon.

L’otaku ancré dans la culture

Si le terme est très péjoratif au japon, il est beaucoup moins dans notre culture occidentale. Mais il désigne surtout un vrai phénomène de société. Les mangas Otaku du genre otaku sont apparus : Gensiken. Ce sont en général des jeisos. C’est-à-dire des mangas à l’eau-de-rose, pour midinette (façon de parler). Et le phénomène préoccupait tellement que de nombreux reportage y ont été consacré au début des années 2000.

mangas otaku - exemples

Les Otakus de nos régions sont plutôt des passionnés. C’est clairement une autre façon de parler des geeks. Ils sont passionnés par un ou plusieurs domaines. Ils ont un encrage
dans la culture manga et/ou nippone ce qui les classe plus comme des otakus que comme des geeks.

Donc je dirais que pour moi, ce sont plus des geeks de la branche nippone. Et il me vient une idée. Je m’amuserez bien à faire une sorte d’arbre des familles geek. Aussi si tu as d’autres « catégories » ou termes à ta connaissance, partage les moi. Je planifierait ce projet pour l’été au plus tard.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu